Proposer un cadre de classe sécurisant

samedi 17 mars 2012
par  cdj

Dans cette classe d’intégration scolaire, Amandine Sagnard est enseignante, comme dans une classe ordinaire, mais avec un fort côté d’éducatif. Il est nécessaire bien souvent de fournir aux enfants autistes des supports adaptés, avec une présentation claire, aérée, cadrée, étayée avec des visuels pour une meilleure compréhension des consignes. Les enfants autistes présentent peu d’appétence pour le travail scolaire. Il faut souvent fonctionner avec l’aide de renforçateurs, que l’on essaie de diminuer au fur et à mesure des progrès. Mais avant tout, si l’on veut pouvoir mettre ces enfants en situation d’apprentissage, il faut leur proposer un cadre de classe sécurisant, où ils peuvent se repérer et se déplacer facilement, où leur emploi du temps de la demi-journée est à disposition pour s’y référer au fil des activités, avec des activités rituelles qui reviennent quotidiennement. Ils doivent se sentir en totale sécurité pour pouvoir accéder au travail scolaire.

Des journées riches de bons moments partagés JPEG - 37.9 ko Aucun enfant autiste n’est scolarisé à temps plein. La plupart d’entre eux sont suivis au sein d’un SESSAD (Service d’Éducation Spéciale et de Soins à Domicile). Ils peuvent bénéficier, selon le souhait ou les possibilités de leurs parents, de prises en charge en orthophonie, psychomotricité, musicothérapie, ou encore psychologue comportementaliste. Ces enfants ont en effet un emploi du temps chargé sur la semaine, surtout si l’on y rajoute tous les transports pour se rendre sur les différents sites de vie, d’apprentissage et de soin… Les emplois du temps sont véritablement individualisés, adaptés à chacun, avec ou sans cantine. Les horaires sont les mêmes que pour les autres classes. Chaque journée commence par le temps d’accueil, suivi de différents rituels : inscrire les enfants et adultes présents, rappeler la date, parler des événements passés ou à venir… Cela se prolonge par une collation collective, qui est pour beaucoup le moment privilégié pour travailler le langage et la politesse. S’en suivent des activités individuelles ou collectives, en fonction des besoins de chacun. Les enfants ont en général une séance de sport par jour, car ils ont besoin de mouvoir leur corps dans l’espace, pour mieux s’y repérer. JPEG - 232.8 ko Enfin, ils participent de façon hebdomadaire, à une séance de musique avec Marion. Rien que pour eux. C’est un rendez-vous attendu par tous, où les enfants peuvent découvrir, expérimenter les instruments, être à l’écoute de soi et des autres, chanter, danser… Bref, partager un vrai moment de plaisir où chacun se laisse guider, surprendre, détendre, enfant comme adulte !


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 11 octobre 2018

Publication

274 Articles
Aucun album photo
1 Brève
Aucun site
14 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
24 hier
64497 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés